Un séjour à la Maison Gregory lemarchal

Publié le 11 Apr 2022 à 18h27

Bonjour à tous,

Aujourd’hui ce n’est pas sans émotion que je vous partage mon expérience. Du 4 au 8 avril dernier, j’ai eu la chance de participer à la première semaine en présentiel au sein de la Maison Grégory Lemarchal, une semaine que j’avais hâte de partager avec vous afin de vous raconter cette belle expérience incroyable et bénéfique.

Mais qu’est ce que la maison Grégory Lemarchal ?

La maison Grégory Lemarchal est un lieu unique et innovant pour favoriser l’épanouissement des patients adultes atteints de la mucoviscidose grâce à un accompagnement sur mesure, basé sur l’échange, le partage et la bienveillance afin de mener à bien des projets de vie. 

Une semaine d’accompagnement sur 3 Thématiques différentes :

-Confiance et l’image de soi :

Pour retrouver l’estime de l’image de soi après de nombreuses épreuves et les transformations physiques liées à la maladie.

- Ma vie professionelle : 

Pour mettre en lumière nos propres compétences professionnelles, nos envies dans le but d’accéder à une formation ou un métier qui nous correspond et où nous nous épanouissons.

- Mes relations  : 

Dans le but d’améliorer ses relations sociales souvent en décalage à cause de la maladie.

 

Des stages proposés par l’équipe de la maison Grégory Lemarchal spécialisée dans l’accompagnement avec :

Pauline ( Chargée de projet),

Emmanuelle (Art-thérapeute),

Aurélie ( Assistante sociale) 

et Émilie ( Directrice de la maison) 

Ainsi que de nombreux intervenants tout au long de la semaine: Professionnels, coachs selon les thèmes et les besoins des personnes

Il existe deux façons d’être accompagné par la maison Grégory lemarchal :

Les semaines en présentiel et les semaines en distanciel.Aujourd’hui je vais vous partager les deux, avec le témoignage que j’ai relevé d’une jeune femme qui est accompagnée dans ses projets depuis le mois de Novembre.

Je me souviens de la première fois où Laurence Lemarchal m'a parlé de cette maison. J’avais du mal à réaliser qu’un tel projet pouvait se concrétiser..

Un peu plus tard, j’ai eu la chance de faire partie du comité de patients qui a pu travailler avec les équipes sur ce projet, j’étais déjà émue et excitée sans pour autant me dire que j’allais un jour y faire un stage.

Lors d’une conversation avec Laurence, je n’osais pas vraiment lui dire que je pensais que ça me ferait du bien de vivre une telle semaine après l’année que je venais de passer entre le Covid et mon opération, les nombreuses annonces qui m’ont chamboulées, que ce soit psychologiquement et dans mes projets.

J’avoue que j’avais perdu confiance en moi et surtout je vivais avec des tensions et des angoisses dans mon corps dont je n’arrivais à me débarrasser malgré ma positivité, le sport et la volonté d’avancer, je ne parvenais pas vraiment à reprendre le cours de ma vie malgré le fait que tout aille mieux.On pense parfois que l’on peut se débrouiller seule, mais la meilleure résilience est de se rendre compte que non et ce n’est pas une forme de faiblesse loin de là et bien au contraire, et puis, cette maison est une chance .

J’avais vraiment besoin de prendre du temps pour moi et me retrouver et finalement on en a parlé tout naturellement et je me suis lancée dans l’inscription.

Avant d’intégrer la maison Grégory Lemarchal.
Précautions , hygiène et Hébergement 

Il faut savoir qu’après avoir fait la démarche de contacter la maison Grégory Lemarchal dans le but de participer à un stage, il y a des critères d’admission et des précautions sanitaires à respecter, un dossier médical doit être validé par les médecins du conseil d’administration de la maison Gregory Lemarchal rempli, au préalable, par le CRCM ou le centre de greffe.

Un entretien téléphonique avec Pauline la chef de projet, qui prend connaissance de votre parcours et vos besoins , ainsi qu'un entretien en visio avec Émilie la directrice .

La réalisation d’un test COVID est demandé 48/72H avant d’intégrer la maison.

Le port du masque n’est pas obligatoire mais fortement conseillé, les distances de sécurité sont de rigueur et un stock de masques est déposé dans chaque studio, enfin du gel hydro est à disposition à l’intérieur et à l’extérieur des pièces de la maison.

Lundi 4 avril à 11H du matin j’ai donc posé mes valises pour une semaine à la maison Grégory Lemarchal  sur le thème deLa confiance et l’image de soi.
Lundi 4 avril à 11H du matin j’ai donc posé mes valises pour une semaine à la maison Grégory Lemarchal sur le thème deLa confiance et l’image de soi.

À mon arrivée, j’ai été accueillie par Pierre Lemarchal qui courrait partout afin que notre arrivée soit parfaite. Pierre tout terrain, il s’apprêtait aussi à accompagner une des participantes à l hôpital afin qu’elle retire son plâtre après s’être cassé le pied quelques semaines auparavant.

Emilie Metton, la Directrice, m’a ensuite accompagnée dans mon studio, un studio tout confort avec cuisine entièrement équipée, du linge de toilette, une literie plus que parfaite, et tout le nécessaire pour ne manquer de rien.

Au niveau -1 de la maison il y a une machine à laver, un sèche linge, une centrale vapeur, et une petite épicerie avec le nécéssaire pour les petits déjeuners, de l’eau, des boissons et quelques produits alimentaires à disposition comme des pâtes, du riz etc …. 

(J’oublie peut-être quelques détails mais je précise qu’en principe tout est pensé et nous n’avons manqué de rien) .

J’ai ensuite fait la connaissance de mes 3 partenaires de la semaine ; au départ nous devions être 6 mais 2 personnes du groupe ont été forcées, pour des raisons de santé, d’annuler leur séjour.

Nous n'étions finalement que 4 :

Nadège ma voisine de palier, Une jeune femme de 42 ans greffée depuis 3 ans avec ses bouclettes d’or et sa joie de vivre lumineuse et un peu fofolle, me voilà rassurée, j’avais trouvé une fille avec un grain de folie.

Hélène, une femme de 47 ans greffée depuis plus de 10 ans avec quelques soucis auditifs, une femme plutôt discrète en apparence mais tellement débordante de vie, de gentillesse et de douceur. 

Candice âgée de 24 ans, elle aussi greffée depuis 3 ans, et malentendante à cause d’un surdosage de médicament. Une jeune femme plutôt introvertie aussi en apparence sûrement du à la surdité qui doit un peu l’isoler dans certaines circonstances et pourtant ….

Je pourrais vous parler des heures de ces 3 filles et de Candice qui m’a trop touchée. J'avoue qu’au départ je me suis dit:

«Mon dieu ça va être beaucoup trop calme cette semaine et peut-être compliquée avec deux filles qui n’entendent pas bien"  et bien pas du tout ! Ces deux jeunes femmes sont incroyables et époustouflantes malgré les moments de bruit qui pouvaient les incommoder, les mots qu’elles n’entendaient pas toujours, les sons qui pouvaient les faire souffrir à cause des acouphènes.

Malgré le rythme intense, elles n’ont pas lâché une seule fois, elles se sont adaptées à tout ! elles ont tout fait avec soif et détermination, en y repensant et en écrivant ces phrases j‘ai les larmes aux yeux, elle m’ont donné une incroyable leçon de vie..

Après avoir fait le tour et la visite de la maison, nous avons commencé dans une salle où nous avons fait un peu mieux connaissance avec l’équipe et nous nous sommes présentées avant d’aller déjeuner avec l’équipe dans le grand salon cuisine. 

Pierre et Laurence étaient allés chercher eux-mêmes les repas, un délicieux repas venant tout droit d’un restaurant incroyable,

(Que je vous rassure si je n'en reparle pas dans cet article n’ayez aucune crainte on mange très très bien à la maison Grégory lemarchal!).

Un premier moment convivial avant de démarrer officiellement cette semaine intense encore une fois sur le thème de

la confiance en soi .

La qualité des photos n'est pas toujours top mais c'est l'émotion. qui compte :)
La qualité des photos n'est pas toujours top mais c'est l'émotion. qui compte :)

Tout au long de la semaine les ateliers se font soit en groupe, en demi-groupe ou en individuel et c’est en groupe que nous avons démarré un premier cours de danse, une belle façon de se libérer et de faire connaissance sans jugement ni complexe avec les autres partenaires, un cours proposé par Céline qui a tout fait à notre convenance en s’adaptant à nos envies, nos capacités physiques afin de passer un bon moment de partage et découverte .

Un premier atelier libérateur qui annonçait le ton de la semaine, bien-être, bienveillance et connexion avec son corps. 

Avant d’enchainer avec le programme de la journée, Art thérapie, photos, atelier.. assistante sociale et une première soirée entre nous 4 à discuter, faire connaissance, découvrir l’histoire et le parcours de chacune.

Après une première nuit dans ce merveilleux studio où l’on se sent si bien et où le confort est absolument parfait, nous voilà mardi prêtes à démarrer une première journée entière .

Le mardi soir c’est avec Candice que j’ai préparé le repas, nous avons toutes les deux beaucoup de plaisir à cuisiner, sur place il y a des commerces à proximité, je suis allée faire un petit complément de ce qui nous manquait pour faire un poulet au curry et au lait de coco, qui, visiblement a été apprécié par nos deux autres partenaires qui en ont repris deux fois et par Pauline et Émilie la Directrice à qui nous avions laissé une petite portion.

Au cours de la semaine, nos jours étaient rythmés avec de la médiation, avec de l’Art thérapie sous différentes formes, de la Conscience corporelle, des ateliers avec Camille la socio-esthéticienne qui nous donnait des conseils pour prendre soin de nous , de l’importance de s’accorder du temps et de chouchouter les zones  de notre corps qui a surmonté des épreuves

Des séances photos dans l’objectif d’Agnès dans le but de faire ressortir nos émotions, tenter de nous « retrouver »  belles et apprendre à aimer nos complexes, des séances d’échanges ; une photographe incroyable et tellement généreuse.

Des moments  de partages avec Pauline qui nous aident aussi à se reconnecter à notre image, à reprendre confiance en nous , des ateliers ludiques avec Aurélie l’assistante sociale qui,par le biais du jeu fait le point en collectif et individuel sur nos droits sociaux et nous informe sur les démarches à suivre pour les demandes, les eventcontestations et pour nous informer au mieux selon nos situations professionnelles et personnelles. Sans oublier la présence de l’équipe parfois jusque’a tard le soir qui nous organisait de belles soirées pour rire partager et décompresser encore et toujours .

Pauline ( Chargée de projet)
Pauline ( Chargée de projet)
Pauline , Aurélie ( assistante sociale) Emmanuelle (Art thérapeute)
Pauline , Aurélie ( assistante sociale) Emmanuelle (Art thérapeute)

Le rythme du stage est vraiment intense mais tout est pensé de façon à ce qu’on profite au maximum de ces ateliers bénéfiques et enrichissants et surtout à ce qu’on soit comme dans une bulle ou notre seule préoccupation est de ne penser qu’à nous le temps de ces quelques jours.`

Je vous avoue qu’il est difficile de me faire déconnecter de la réalité, moi qui suis maman, qui travaille avec les réseaux sociaux je passe beaucoup trop de temps sur mon téléphone et depuis quelques semaines j’avais quelques soucis supplémentaires qui viennent un peu polluer mes pensées.

Et pourtant, j’ai été surprise de constater que dès le deuxième jour je me suis totalement abandonnée en me laissant porter par cette semaine et ne plus penser à rien, mon corps relâchait les tensions, mon visage aussi, mes émotions négatives quittaient peu à peu mon esprit et je sentais une certaine délivrance que je n’avais plus éprouvé depuis des mois vraiment agréable.

Nous gagnions un petit quelque chose de chaque séance et aucun des exercices qui pouvaient, au départ, nous sembler très compliqués ne nous ont été désagréables, inconfortables à vivre, pas une seule fois nous n’avions senti le moindre jugement sur notre histoire ou notre parcours, des professionnels ou des personnes qui nous accompagnaient.

Je re-précise que la maison Grégory Lemarchal est un lieu d’accompagnement, elle n’est pas une maison médicalisée.

Chacun vient avec ses traitements et vit comme à son habitude, comme une personne normale, personne n’est considéré comme « un patient » d’ailleurs ce mot n’existe pas dans la maison, il est totalement inapropriprié .

Si je dois dresser un bilan personnel de cette semaine ; je me sens beaucoup plus apaisée, j’ai récupéré ce que j’étais venue chercher, je suis remplie d’énergies positives et prête à repartir pour accomplir mes projets avec bcp de sérénité, le travail n’est par terminé, les problématiques ne se règlent pas en un coup de baguette magique sur quelques jours, il y a toujours un lien avec les équipes qui vont nous suivre, elles ne nous lâchent pas après les stages et nous aident à trouver des suivis selon nos besoins.

https://www.agnescolombo.com/photographie-web-paris/
https://www.agnescolombo.com/photographie-web-paris/

https://www.agnescolombo.com/photographie-web-paris/

À la fin de la semaine nous nous sommes réunis avec les équipes afin de partager nos expériences, nos ressentis et nos remarques, 

La maison Grégory Lemarchal évolue de semaines en semaines. 

Cette maison est une chance, un rêve pour tous qui se réalise, j’encourage chaque personne atteinte de la mucoviscidose à vivre une stage au sein de la maison Grégory Lemarchal où il fait si bon de vivre  le début d’une belle et longue histoire et qui va habiter des moments magiques et inoubliables pour chaque personne qui passera par cette maison .

Je finirais cet article par des remerciements :

À Pierre et Laurence qui sont présents et très impliqués dans nos semaines mais avec beaucoup de discrétion, toujours soucieux de près ou de loin à notre bien-être, merci à vous de rendre nos vies meilleures et merci à tous ceux de l’association , les équipes, les donateurs, toutes les personnes qui ont contribués pour que le rêve de cette maison devienne réalité .

À l’équipe de la maison Grégory Lemarchal et aux intervenants pour leur professionnalisme, leur investissement qui va au-delà de leur compétence et leur rôle croyez-moi , merci à tous.

 Et enfin à la team « Foliquettes » le surnom de notre petit groupe de 4 merci pour ces belles rencontres et de ces moments ensemble.

Team Foliquettes ♥️
Team Foliquettes ♥️

Découvrez à présent un témoignage d'une semaine en distenciel.

J’ai 29 ans je suis greffée depuis 5 ans, En novembre dernier j’ai participé au stage en distanciel de la maison Grégory lemarchal sur le thème de

 "Ma vie professionnelle"

Comment avez-vous découvert les stages proposés par la Maison Grégory Lemarchal?

J’ai découvert la Maison Grégory Lemarchal, sur des comptes Instagram de patient

Qu’est ce qui vous a donné envie de participer au stage ?

Je suis sans emploi depuis quelques années, j’avais envie de me lancer dans un projet pro depuis bien longtemps , mais je ne me fais pas forcément confiance et je procrastine beaucoup , sûrement par peur de sortir de ma zone de confort et parce qu'auparavant Je me suis dirigée vers des organisme spécialisés dans l’emploi , mais personne à su m’aider dans ma démarche donc je me suis inconsciemment laissée décourager .

 En découvrant l’intitulé et la mission du stage je me suis dit que cette expérience pouvait 

peut-être m’apporter quelque chose alors je me suis lancée et j’ai appelé la maison;

Comment s’est passé le premier contact avec la Maison Grégory Lemarchal ?

Très bien , j’ai eu un entretien téléphonique avec Pauline qui est la chargée de projet au sein de la maison Grégory lemarchal ,lors de cet échange Pauline a pris le temps de faire connaissance avec moi , de connaître mon histoire , mon parcours , mes envies en évaluant ma situation sans jugement et avec beaucoup de bienveillance.

Pouvez-vous nous parler du déroulement du stage ? 

Nous étions un groupe de 5 à peu près tous au même niveau dans la démarche ,

Les premiers jours nous avons fait des séances individuelles et collectives pour nous présenter et faire connaissance avec l’équipe , nous avions des séances d’art thérapie ainsi que de conscience corporelle.

En parallèle des séances d’évaluations  personnelles pour prendre conscience de nos points forts de nos points faibles ,ce qui m’a vraiment aidé à reprendre conscience de mes capacités et moins douter de  mes compétences.

Nous étions aussi très régulièrement en lien avec Pauline qui nous demandait notre ressenti et si le stage se passait bien ? 

Durant la semaine, nous avons aussi assisté à des rencontres avec deux femmes qui ont témoigné de leur reconversion professionnelle. 

Comment vous sentez-vous depuis la fin du stage 

Je continue d’avancer doucement mais surement , Je me sens bien plus sereine , plus motivée et surtout j’ai repris confiance en moi et ce dont je suis capable d’envisager

Quel est votre lien avec les équipes de la maison aujourd'hui ?

Nous sommes toujours en lien régulièrement , le travail se fait sur du long terme , les équipes ne nous abandonne pas , j’ai régulièrement Pauline au téléphone pour discuter et faire un point de l’évolution de mon projet en continuant de m’orienter et me conseiller, j’ai encore des séances de conscience corporelle et d’art thérapie toujours en distanciel.

Ce stage à vraiment été bénéfique, c’est très réconfortant d’être encadré par une équipe de professionnelles qui comprend votre situation mais qui ne vous fait pas ressentir que la maladie est un frein dans nos projets.

Liens utiles Maison Grégory Lemarchal  :

Mail : [email protected]

Instagram: https://www.instagram.com/maisongregorylemarchal/

Tel:01.47.16.16.01

Liens utiles Asossciation Grégory Lemarchal 

Instagram: https://www.instagram.com/associationgregorylemarchal/

Site:https://association-gregorylemarchal.org

Sabrina Perquis

Par Sabrina Perquis

A propos de moi...
Comédienne/Réalisatrice AnimatriceRadio/ChroniqueuseTV Bloggeuse Santé Bien-être Sabrina Perquis est née le 12 mars 1981 en banlieue sud de Paris. Depuis toute petite Sabrina est attirée par le monde de la comédie et de la beauté. Dès l’âge de 3 ans, elle participe à de nombreuses émissions TV, Presses, Radio...
A votre santé sur VL