"Amour et Handicap" Séduire et aborder la maladie avec son ou sa future prétendant(e) .

Publié le 25 May 2020 à 16h07

Aujourd’hui, je voulais aborder un sujet que vous m’avez énormément réclamé : « Amour et Handicap » Séduire et aborder la maladie avec son ou sa future prétendant(e) .

Je vais essayer de faire un article assez complet en abordant le handicap visible ( physique) et le handicap invisible . 

Avant d’entamer pleinement le sujet,  je voulais juste vous rappeler une chose primordial que chacun doit garder en tête, votre handicap ou votre maladie ne vous résume pas  et l’appellation de votre problème de santé n’est pas votre identité.

Vous êtes un homme ou une femme et votre différence ne vous définit pas .

La séduction , les belles histoires d’amour ne sont pas réservées aux personnes ayant  une vie parfaite , un physique parfait , une situation financière parfaite, une santé parfaite... non tout le monde peut plaire et a droit à l’amour .

Vous devez vous enlever de la tête qu’une personne ne tombera pas amoureuse de vous à cause de votre handicap  (je déteste ce mot mais obligée de l’employer).

À l’age de 15 ans j’ai vécu mon premier amour , avec un garçon que je trouvais très beau , que je regardais du coin de l'oeil car je pensais que jamais il ne s’intéresserait à moi sous prétexte que j’avais la muco. Il le savait car nous habitions la même ville nous avions des connaissance en commun, mais je rappelle qu'à 15 ans on est ado  et que les rumeurs sur moi n’étaient pas très enjouées…

On lui disait:

«  Mais tu n'as pas peur si tu sors avec elle , elle va mourir , fais attention à toi … »

Je voulais absolument plaire à ce garçon et même si j’avais peur de ne pas être à la hauteur, quand nous nous voyions , je faisais tout pour faire ressortir mon pouvoir de séduction. 

Je me faisais jolie , je faisais ressortir ma joie de vivre, je souriais , j ‘essayais être un soupçon séxy. Lorsque nos amis abordaient ma maladie devant lui j'assumais , je répondais aux questions et même si au fond de moi je n’étais pas du tout à l'aise, je répondais avec assurance sans utiliser un ton dramatique.

Evidemment que je me suis souvent demandé si je méritais d être heureuse? 

Si ça valait la peine qu’on m'aime car il pourrait m'arriver quelque chose et que je pourrais faire du mal à quelqu’un..

Que mon quotidien n'était pas toujours simple à vivre en me demandant si je pouvais imposer ça à un homme , que si que ça … (c’est stupide de penser comme ça mais c'est humain)

J'ai finalement réussi à le faire tomber amoureux , hélas avec le temps les rôles se sont inversés ;  ce n’est pas lui mais moi qui n'était pas du tout heureuse.

Par la suite , mes vieux démons sont remontés à la surface et je me disais :

 « Sabrina , tu ne dois pas le quitter , tu ne retrouveras personne qui t ‘accepte bla bla bla....

… j'étais tellement mal dans cette histoire que j'ai fini par craquer et me dire : tant pis  je finirais ma vie seule «  j’avais 17 ans ) mais je ne resterais pas dans une relation qui me rend mal, je suis partie et au final ça a été très simple de retrouver l'amour quelques mois plus tard

Au fil des années j’ai réalisé ….

Que, d’une part, se dire que personne ne voudrait de nous à cause de notre santé c’était Faux, et puis comme je le dis toujours dans la vie « personne n’est invincible » aujourd’hui c’est vous mais demain ça sera peut être elle ou lui …. 

Je ne suis pas quelqu‘un qui ait forcément confiance en elle dans la vie , dans ma vie professionnelle...sauf dans ma vie amoureuse.. je dois admettre que les hommes avec qui j'ai pu vivre des histoires ont toujours été bien à mes côtés malgré  ce que ma maladie  entraine au quotidien.

Aucun homme ne m'a jamais dit «  c’est difficile à vivre , je n'aurais pas dû rester , si c’était à refaire je ne revivrais pas ça avec toi ou autres remarques désobligeantes.

Je me suis rendu compte que j ‘étais capable de rendre un homme très amoureux et heureux …. et tout le monde en est capable ……  je sais que je ne parle jamais de ma vie privée et qu'on pourrait penser que je suis seule ou malheureuse , mais ce n'est pas le cas et j'ai bien une vie amoureuse avec des hauts et des bas comme tout le monde.

Prendre conscience de ses atouts de séduction :

Que vous soyez handicapé, malade ou non, avec des marques sur le corps ... , il est important de connaitre ses atouts de séduction et bonne nouvelle nous en avons tous !Ne doutez jamais du contraire.

Que l'on soit grand, petit , maigre , en surpoids, valide , invalide , aveugle , en fauteuil roulant , avec une jambe , un bras en moins, des marques sur le corps ou que sais-je encore, nous avons tous des armes de séduction … Ces atouts peuvent être ,physiques ou non , nos yeux , notre bouche , notre corps , notre gestuel, notre attitude, notre style , notre personnalité , ce nous nous transmettons ….

Les atouts de séduction ne s’arrêtent pas à un corps parfait ni une belle gueule .    

Ce qui fera la différence c’est l’assurance que vous allez affirmer..   

Handicap visible :

Le handicap visible ne peut pas échapper aux yeux , fauteuil roulant , malformation , non voyant , dans ce cas assumez ces particularités , ne soyez pas mal à l’aise ne vous sentez pas en position de faiblesse, nous avons tous des complexes et essayons tous de gommer nos petits défauts , mais il y a forcément une partie de nous que nous apprécions un peu....ça peut être nos yeux, nos mains , nos cheveux, notre style....et c'est avec ces armes que vous devez mitrailler ; un fauteuil roulant ne remet en aucun cas votre apparence votre beauté ou votre flow.

Quand et comment parler de la situation ? 

Je dirais qu’il n ‘y a pas de bons et de mauvais moments, j’aurais tendance à vous conseiller de ne pas en parler au premier et ou deuxième rendez-vous ; laissez place à la découverte de l’autre ,voir si le feeling se confirme , il n’est pas forcément nécessaire de se dévoiler si vous n’êtes pas sûr de vouloir continuer à découvrir une personne et une fois de plus , en amour c’est le jeu de séduction et le feeling qui priment, ce qui fait partie de vos vies vient après , je ne vous dis pas non plus d’attendre 6 mois loin de là , mais si au premier rendez-vous , vous mettez en avant vos soucis de santé avant votre personnalité cela peut faire peur et une fois de plus c’est vous que vous devez mettre en avant ….

Je vais citer un exemple tout bête mais tellement parlant , prenons le cas  de la maladie de crohn , qui est une maladie dite "humiliante" si au premier rendez-vous, vous dites à la personne :

« Ma maladie m’oblige à faire caca tout le temps, je peux même faire sur moi à tout moment »  la personne va tout de suite faire un pas en arrière et se dire :

«  oh là …. »  en se faisant ses idées , son schéma , ses opinions sans connaitre et peut-être même se référer à quelque chose de sale qui ne fait pas rêver ».

Pourtant, bon nombre de mes amies sont atteintes de cette maladie ,  elles sont toujours belles et séduisantes croyez moi…. 

Au même titre que si vous vous retrouvez en face d’une personne qui vous énumèrer chacun de ses problèmes  , à première vue, ça ne fait pas rêver , on a tous nos problèmes et vous n’avez pas besoin de vous en rajouter .

Le handicap et la maladie ne sont pas un problème, il suffit juste de savoir amener les choses et rassurer l’autre , si de votre côté vous avez accepté votre problème de santé et que vous arrivez  à le vivre au quotidien , il en sera de même pour la personne qui partage votre vie.

Répondre aux questions une fois le sujet abordé : 

La clef de votre relation sera la communication ; la personne en face de vous cherchera à savoir , à comprendre , vous pouvez expliquer votre situation votre quotidien de manière honnête et rassurante , il n’est pas question une fois de plus de nier ou de mentir sur la réalité de votre vie , mais si vous évoquez les choses d’une manière dramatique , cela aura un tout autre impact que si vous rassurez l’autre en lui prouvant qu ‘il y a telle et telle chose  dans votre vie mais que pour autant  ça ne la rend pas sombre.

Faire entrer la personne dans votre quotidien :

Faire découvrir votre quotidien , faire en sorte que la personne à vos cotés s’apprivoise à vos soins , vos conditions de vie , je dirais qu'il y a plusieurs façons et encore une fois tout est une question de contexte , certaines personnes seront tout de suite à l'aise et chercheront à vous montrer qu'elles n'ont pas froid aux yeux et pour d’autres, ça sera plus timide , vous pouvez toujours faire en sorte que la découverte et l'apprivoisement se fasse en douceur ou de façon ludique, toujours en expliquant les choses ….

                 Exemple concret : dès l ‘âge de 14 ans,  je dormais avec de l'oxygène toutes les nuits et quand j’ai eu mon petit ami qui dormait à la maison je devais mettre mon tuyau dans le nez pour dormir la nuit , au départ j ‘attendais le dernier  moment qu'il fasse bien nuit pour me cacher et puis une fois que nous étions à l’aise qu'il a vu que c’était juste un accessoire en plus dont j'avais besoin,  je ne me sentais plus du tout mal à l ‘aise, j'avais des rapports intimes avec mon tuyau sans problème et ça ne faisait pas de moi une femme qu'on désirait moins ....

 La séxualité :

Et oui c’est important d’en parler et humain de répondre à d’éventuelles interrogations.Encore une fois la communication est la clé d’une relation épanouie. Il est important d’aborder cet aspect,  malade ou non valide ou invalide on a tous nos préférences , nos tabous , nos zones érogènes nos possibilités.

En brisant le silence,  peut-être  que vous pourriez faire découvrir à votre partenaire d’autres aspects de la sexualité qui n’est pas forcément génitale, et n’implique pas automatiquement une pénétration. Il y a tellement de possibilités que nous ne voyons pas forcément, l’homme et la femme sont souvent enfermés dans une vision traditionnelle du rapport sexuel. Chacun peut faire preuve de créativité , pensez aux gestes sensoriels par exemple dans le  film intouchable :) )

L 'amour ne doit pas avoir de condition , Ne vous bloquez pas pour votre différence, on a tous la possibilité de faire le bonheur d'une personne , et vou pourriez passer à côté d'une belle histoire , il suffit juste de trouver "la bonne" , celle qui vous fera vibrer , celle qui sera à vos cotés dans le meilleur comme dans le pire , celle qui vous  rassure et aux yeux de qui vous brillez.

Une personne doit vous aimer pour tout ce que vous êtes et si elle ne reste pas à vos côtes c’est qu'il ou elle ne vous mérite pas , pour celles et ceux qui cherchent encore l ‘amour enfilez votre plus beau sourire , ne doutez pas de vous et allez me faire tomber tous ces hommes ou toutes ces femmes à vos pieds…..

 

Pour finaliser cet article je me disais que partager avec vous quelques beaux témoignages , comptes, ou femmes, serait parlant  afin d' illuster le contenu de cet article grâce à leurs histoires inspirantes....  

Romain Guérineau @roro
Romain Guérineau @roro " En fauteuil pour l 'éternité je reste un homme avant d'être un handicapé"
Aurore étudiante en médecine du compte @pouruneviesansmuco
Aurore étudiante en médecine du compte @pouruneviesansmuco " J’ai passé tellement d’années à croire que l’amour n’était pas pour moi, que je n’avais pas le droit de laisser quelqu'un m’aimer et que de toute façon, « qui pourrait bien aimer quelqu'un qui a la muco ?». Et puis, en janvier, à 21 ans, j’ai rencontré cet homme, le 1er. Qui a persévéré malgré les dizaines de barrières que j’avais construites autour de moi. Cet homme qui a réussi à gagner ma confiance, qui se moque que j’ai la muco, un ventre pas hyper plat, et d’autres petits défauts. Il m’accompagne à l’hôpital, prends soin de moi, on rit des situations particulières que nous apporte la muco et pourtant il m’aime, pour ce que je suis. Grâce à lui j’accepte enfin qu’on m’aime.
Ambre du compte @combattanteactive
Ambre du compte @combattanteactive "N'oublie jamais , peu importe les changements , les dégats , les cicatrices et tout ce que la vie peut te laisser comme traces indélébile sur ton corps , ces petites particularités qui te rendent unique tu n'en est pas mois belle/beau sexy et désirable"
Sabrina Perquis

Par Sabrina Perquis

A propos de moi...
Comédienne/Réalisatrice AnimatriceRadio/ChroniqueuseTV Bloggeuse Santé Bien-être Sabrina Perquis est née le 12 mars 1981 en banlieue sud de Paris. Depuis toute petite Sabrina est attirée par le monde de la comédie et de la beauté. Dès l’âge de 3 ans, elle participe à de nombreuses émissions TV, Presses, Radio...
A votre santé sur VL